Logo Koinetwork Home page / Page d'accueil
About Us / Qui sommes-nous ?
Portfolio / Notre réseau
Projects / Nos projets
Contact / Comment nous joindre
Journal / Notre Revue
Links / Liens
Email to Koinetwork
English version

 




Industrialisation urbaine, environnement et société: perspectives d’un équilibre nouveau dans les pays d’Europe septentrionale, centrale et méridionale


Manilla


Le patrimoine industriel comprend un grand nombre de grands bâtiments d’usines qui offrent de vastes espaces et volumes intérieurs, une structure solide, et souvent des façades élégantes. En maintes occasions de telles architectures éveillent les intérêts et les ambitions, autour de projets de réutilisation profitable – mais des projets de quelle nature ? Le problème ne réside pas dans le changement par rapport aux utilisations antérieures de bâtiments industriels, mais plutôt dans le respect de la signification historique des lieux, dans la viabilité économique des choix, dans le caractère approprié de la réutilisation par rapport aux besoins de la population locale. C’est encore en bien des cas un sujet de controverse que de déterminer si les décisions de réutilisation ont été les bonnes, tant d’un point de vue économique que culturel, historique, éthique, etc. La réutilisation d’un patrimoine industriel de qualité, plutôt que sa destruction, n’est plus mise en question : c’est la discussion sur les « bonnes pratiques » qui continue à faire rage. On observe aujourd’hui une forte tendance à lier la nouvelle vie des architectures industrielles à des activités culturelles ou innovantes – ce qui est au total une nouvelle manière de démontrer que le patrimoine industriel peut conserver sa fonction de « pôle d’excellence » au sein du tissu urbain de l’avenir.
L’objectif du projet était de comparer les chances de succès et les méthodologies permettant d’y parvenir dans différents contextes européens : Turku et l’environnement historique et naturel de son développement industriel ; - Sesto San Giovanni et ses liens étroits avec une grande métropole ; - Zlin et sa réputation mondiale en tant que création reprenant le style américain des grandes entreprises, s’accompagnant d’une série de cités-jardins ; - Tallin, chargée d’un lourd patrimoine industriel hérité de son histoire récente.
Les résultats attendus étaient de constituer un réseau durable d’institutions (culturelles, administratives, associatives, agences d’urbanisme et d’architecture, chercheurs – en particulier en géographie humaine et urbaine) capables d’encourager et de répandre l’usage des « bonnes pratiques » dans le domaine de la réhabilitation, de la réutilisation et de la mise en valeur de grands bâtiments industriels anciens, tout en tenant compte de la nécessité d’améliorer leur environnement social, économique et urbain.
Les co-organisateurs ont saisi l’occasion de faire se rencontrer des chercheurs scientifiques, des acteurs engagés pratiquement dans des opérations, des responsables de la planification urbaine, et des groupes d’habitants, dans un esprit démocratique et interdisciplinaire d’échange de vues sur la relation qui unit le passé industriel à l’avenir de la ville. Au niveau européen, le projet visait à développer une forme d’entr’aide intellectuelle et culturelle entre les pays les plus industrialisés de l’Europe occidentale, et des pays de l’Europe centrale ou orientale.

Les participants au projet

Le chef de file était l’Université de Turku (Finlande), Département de Géographie
Les co-organisateurs étaient:
La Muncipalité de Sesto San Giovanni (Italie);
L’Université Technique de Brno, Faculté d’ Architecture (République Tchèque);
La Municipalité de Tallinn (Estonie);
Koinetwork g.e.i.e. (France).

L’exposition itinérante

Elle a été présentée au cours de l’automne 2006 en République Tchèque, Estonie, Finlande et Italie, et a donné lieu à la publication d’un catalogue et d’un CD-rom.

Publication

Le catalogue de l’exposition accompagné de l’exposition virtuelle sur CD-rom a été publié grâce au soutien du Programme « Culture 2000 » de la Commission Européenne, Direction Générale pour l’Education et la Culture (129 p.), chaque texte étant publié à la fois en anglais et dans la langue locale..
Ces textes comportent plusieurs études originales illustrant la façon dont l’industrialisation a marqué et façonné le tissu urbain, l’environnement bâti, le contexte social, et cela dans quatre villes européennes. Elles se fondent à la fois sur l’exposition et sur un effort collectif de la part de chercheurs locaux qui s’efforcent de répondre à la question centrale qui est débattue dans le projet : comment les villes gèrent-elles leur patrimoine industriel, en préservant ses éléments les plus chargés de sens tout en les intégrant à de nouveaux modèles de développement ? Quatre cas différents ont été invités à confronter leurs stratégies propres.

Les auteurs et titres des articles sont les suivants :
- Federico Ottolenghi, “Old Factories New Town”;
- Ladislava Horňáková, “Development of Zlin between the:two World Wars”;
- Pavel Novák, “The Zlin architecture of 1990-2005”;
- Helena Zemanková, “How to harmonize Zlin’s development with the protection of its cultural heritage ?”;
- Monika Eensalu, “Industrial architectural heritage in Tallinn”;
- Maria Hansar, “Rotermann City”;
- Harri Andersson, “City as Time Machine”.


Koinetwork has been taken in charge of the production of the Cdrom with the project virtual exhibition UIES VIRTUAL EXHIBITION

 See the CDrom produced

Copyright©2001-2013 by Koinetwork  g.e.i.e.