Logo Koinetwork Home page / Page d'accueil
About Us / Qui sommes-nous ?
Portfolio / Notre réseau
Projects / Nos projets
Contact / Comment nous joindre
Journal / Notre Revue
Links / Liens
Email to Koinetwork
English version

 

Presentation


Latest news


KOINETWORK
An Agency for the internationalization of cultures and enterprises

Created in 2002  under the rules of the European legislation as an “European Group of Economic Interest”

KOINETWORK has been constituted for the purpose of:

  • offering its consulting services in the cultural, scientific, juridical and industrial fields;

  • proposing to assist research, training, communication and publishing projects in the fields of human and social sciences;

  • networking for financing or for joint activities projects at public or private, national or international level with the participation of institutions, enterprises and associations active in different fields;

  • communicating by means of advanced technology;

  • launching the creation and organizing the management of international human and technical exchanges networks.

  • READ MORE

Louis Bergeron est décédé le 9 octobre 2014.
Né en 1929, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, était entré au CNRS avant d’être élu en 1971 Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.
Historien de la Révolution et de l’Empire, puis de la banque, du patronat, des élites sociales et économiques du XIXe siècle et de l’industrie du luxe, il a orienté son intérêt pour l’archéologie industrielle et le patrimoine industriel à partir des années 1970.
Grand explorateur, homme d’études mais également homme de terrain, Louis Bergeron, a fondé une association, le CILAC, afin de réunir tous les acteurs du patrimoine industriel sur le terrain, en faisant d’un domaine scientifique un atout pour le développement durable des grands sites industriels et également lancé une revue L’Archéologie industrielle en France toujours publiée.
Président de l’Ecomusée du Creusot-Montceau les Mines entre 1996 et 2003, il a beaucoup œuvré pour la reconnaissance international de l’Ecomusée et pour le sauvetage du Lavoir des Chavannes, monument phare du site, et de la tuilerie de Ciry le Noble.
Président de TICCIH (The International Committee for the Conservation of the Industrial Heritage) pendant dix ans, il a réussi à associer plus étroitement à cette institution internationale les pays de l’Amérique centrale et latine et les pays de l’Europe centrale et de l’Est. Louis Bergeron a œuvré pour un fort rapprochement entre TICCIH et le World Heritage Committee d’ICOMOS-UNESCO, rapprochement qui s’est concrétisé dans la signature d’une charte de collaboration.
Louis Bergeron a été aussi à l’origine, en 1999, de la revue semestrielle Patrimoine de l’Industrie/Industrial Patrimony, la seule revue internationale de patrimoine industriel, multilingues et encore publiée par TICCIH, ICOMOS et Koinetwork geie.
Membre fondateur de Koinetwork geie, né comme agence européenne de TICCIH, en 2002, il a été actif dans le groupement jusqu’au bout, notamment dans le renforcement et l’élargissement du réseau des partenaires du groupement et dans la valorisation de sites d’archéologie et patrimoine industriels, dont certains inscrits désormais sur la Liste du Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.
Louis Bergeron a marqué profondément par son intelligence, sa culture, sa curiosité scientifique et son affabilité plusieurs générations de chercheurs, d’administrateurs, d’entrepreneurs et de politiques.
Plusieurs d’entre nous se réclament ses filles et fils spirituels, mais notre pensée va aujourd’hui à son épouse qui l’a toujours accompagné dans son gout pour la découverte et à ses enfants, Sylvie et Jean-Denis à qui de tels parents ont su transmettre la curiosité intellectuelle, bien si précieux.
Les membres fondateurs de Koinetwork geie et les membres du comité de rédaction de la revue Patrimoine de l’Industrie/Industrial Patrimony, profondément touchés par la disparition de Louis Bergeron lui rendent hommage.



 

Copyright©2001-2013 by Koinetwork  g.e.i.e.